La cartographie des acquis

Description sommaire

Cet exercice devrait être considéré essentiel dans toute démarche de planification! Il s’agit d’élaborer collectivement une carte représentant ce que les organisations présentes à la rencontre font déjà face à l’intention de changement partagé. C’est alors important de choisir ce qui soutiendra le mieux la lecture commune de la collectivité en fonction de son intention de changement partagé. Cette activité permet de planifier à partir de ce que l’on a pour éventuellement le bonifier et le renforcer et c’est donc un incontournable pour planifier dans une optique de pérennité. Puisqu’elle est réalisée collectivement, elle permet beaucoup d’échanges fructueux sur l’organisation de la collectivité. 

Objectifs Objectifs principaux
de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Se donner des assises communes
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Prioriser et décider ensemble
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité

Étapes Étape du processus de
planification collective

  • État de situation / diagnostic
  • Vision partagée de changement
  • Planification stratégique
  • Planification des opérations et de la gouvernance
  • Mise en œuvre et suivi
  • Bilan et évaluation stratégique

Les incontournablesLes incontournables pour une rencontre réussie

PrérequisPrérequis

L’intention générale de changement doit être identifiée et partagée; pourquoi ce groupe est-il réuni (Ex. : lutte à la pauvreté, persévérance scolaire, etc.)?

PrérequisMatériel requis

  • Post-it carrés (une à deux couleurs) et Post-it rectangulaires d’une autre couleur en bonne quantité
  • Papier-affiche
  • Crayons-feutres à pointe fine
  • Ruban-cache vert
  • Feuilles blanches ou cartons pour écrire les thèmes sur chacun des axes
  • Gommette

Taille du groupeTaille du groupe

Petit
2-10

Moyen
10-30

Grand
30-75

DuréeDurée de l’animation

50 à 75 minutes, selon la profondeur de l’analyse souhaitée.

Valeur ajoutéeLa valeur ajoutée

J’ai utilisé cet outil à quelques reprises et je l’ai aussi proposé à d’autres qui l’ont essayé. À chaque fois, le résultat est étonnant et les possibilités de son usage sont quasi infinies! Non seulement les participantes et participants prennent-ils conscience ensemble de tout ce qui se fait déjà, puisqu’ils en ont un portrait visuel en un coup d’œil, mais cela permet par la même occasion de reconnaître et de valoriser l’apport de chacun au développement de la collectivité. Fait à préciser, c’est dans l’analyse que l’on fait de ce portrait que réside toute la puissance de cet outil. Enfin, cet exercice peut souvent remplacer le travail long et fastidieux du portrait des services.

Sonia Racine

Conseillère en développement collectif

PréparationPréparation

Vous devez d’abord identifier les deux axes qui permettront de classer les contributions des organisations. Par exemple, vous pourriez avoir dans un axe les populations cibles (par groupes d’âge) et dans l’autre, les dimensions de votre changement, ses principaux déterminants ou encore les secteurs d’activité. Il s’agit de créer une grille au mur avec le ruban-cache en donnant un titre à chaque ligne et à chaque colonne (inscrit sur une feuille ou un carton).

Voici un exemple de grille qui a été réalisée dans une collectivité où l’intention de départ était large, à savoir le développement social :


Télécharger ce tableau


Dans cet autre exemple, l’intention était la persévérance scolaire. On a donc choisi d’utiliser les groupes d’âge et publics concernés dans l’axe vertical et les déterminants de la persévérance scolaire dans l’axe horizontal. 

AnimationDéroulement de l’animation

ÉTAPES

1. Présentation de la grille et explication des consignes (5 min)

2. Travail individuel : rédaction et collage (15 à 20 min)

  • Chaque organisation inscrit sur des Post-it ses interventions (actions, projets…) qui contribuent déjà à l’intention de changement. Un Post-it par action ou projet.
    • On peut aussi fournir deux couleurs de Post-it pour distinguer les types d’actions (ou autre distinctions utiles). Ex. : les actions régulières et les projets spéciaux.
    • Quant aux Post-it rectangulaires, ils servent à identifier les actions ou projets mis en place par des tables de concertation ou regroupements (actions concertées). Il sera plus facile de les identifier ensuite lors de l’analyse.
    • Sur chaque Post-it, on doit mettre le nom de l’organisation en plus de l’action par laquelle elle contribue au changement escompté. Il n’y a pas de limite au nombre de Post-it que chaque organisation peut rédiger.
    • S’il y a deux représentants d’une même organisation ou plus, ils travaillent ensemble.
  • Chacun va ensuite coller ses Post-it remplis sur la grille au mur, dans l’espace qui lui semble le plus approprié.

3. Analyse individuelle (5 min)

  • À l’aide d’une ou de quelques questions préétablies (à inscrire sur une grande feuille), chaque personne effectue sa propre analyse de ce qu’elle observe au mur.
  • On peut fournir une feuille d’analyse à chacun au besoin.

4. Analyse collective (20 à 30 min)

  • Partage des analyses individuelles (inviter les participantes et participants à ne pas répéter ce qui a déjà été dit par d’autres). Inscrire les analyses en quelques mots-clés sur du papier-affiche.
  • Discussion : accords et désaccords.
  • Échange autour de la question : que doit-on retenir pour la suite?
  • Mettre en évidence les analyses qu’il faut retenir sur le papier-affiche (en les entourant avec un crayon d’une autre couleur par exemple) et ajouter les nouveaux éléments qui ressortent.
  • S’assurer que tous sont en accord avec ce qu’on doit retenir.

5. Synthèse (5 min)

  • Effectuez une synthèse : il est important de reconnaître et de s’appuyer sur ce qu’il y a déjà dans le milieu pour la suite des travaux collectifs.
  • Informez le groupe que le résultat de l’exercice sera rassemblé dans un document qui leur sera envoyé ultérieurement.

PiègesPièges à éviter

Faites attention aux analyses trop superficielles qui ne feraient que révéler où sont les « trous », c’est-à-dire les secteurs d’intervention ou des populations non couverts à la suite du collage sur la grille. Bien que la nature ait horreur du vide, l’idée n’est pas d’arriver à une grille où il y aurait des Post-it partout. Le fait de voir soudainement ces « trous » peut apparaître très important pour certaines personnes. Toutefois, il faut évaluer la pertinence de s’y attarder davantage. Il faut ramener les participantes et participants à analyser pourquoi on a la répartition actuelle de certaines actions, activités et projets. Surtout, il est primordial de cerner comment on peut s’appuyer sur ce qu’on a déjà pour éventuellement le bonifier et le moduler aux objectifs de changement partagés.

Suggestion et varianteSuggestions et variantes

Cette activité de vue d’ensemble en deux dimensions peut être adaptée à plusieurs usages et à différents moments du processus de planification collective. Laissez aller votre imagination!

RéférenceRéférence

Voir tous les outils