La chaîne d’idées

Description sommaire

La chaîne d’idées est une animation permettant de générer collectivement une foule d’idées en un court laps de temps.

Objectifs Objectif principal
de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Se donner des assises communes
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Prioriser et décider ensemble
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité

Étapes Étapes du processus de
planification collective

  • État de situation / diagnostic
  • Vision partagée de changement
  • Planification stratégique
  • Planification des opérations et de la gouvernance
  • Mise en œuvre et suivi
  • Bilan et évaluation stratégique

Les incontournablesLes incontournables pour une rencontre réussie

PrérequisPrérequis

Aucun prérequis.

PrérequisMatériel requis

  • Post-it
  • Crayons

 

Taille du groupeTaille du groupe

Petit
2-10

Moyen
10-30

Grand
30-75

T-grand
75+

DuréeDurée de l’animation

60 à 120

Valeur ajoutéeLa valeur ajoutée

J’ai utilisé cette animation dans plusieurs contextes.  Que ce soit pour générer rapidement des idées d’actions pour un plan de développement lors d’un évènement rassembleur ou bien pour dégager de nouvelles activités de financement avec les membres d’une équipe d’un organisme, la chaîne d’idées est pour moi une valeur sûre. Cette activité engage automatiquement tous les participants.  Je suis à chaque fois impressionné de la quantité d’idées générées et de la qualité des idées retenues!

François Gaudreault
Conseiller en développement collectif

PréparationPréparation

Rédiger la question à laquelle vous souhaitez identifier des solutions en remplissant la question suivante :

Étant donné que _______________________(problème), comment pouvons-nous _______________________(ambition) ?

 

Par exemple la question pourrait être : Étant donné que la clientèle de notre organisation provient surtout des autres secteurs de la ville, comment pourrions-nous rejoindre davantage les gens de notre quartier ?

AnimationDéroulement de l’animation

 

1. Présentation du résultat attendu et du déroulement de l'animation (5 min)

Présenter tout d’abord la ou les questions à traiter.  Expliquer ensuite aux participants que le résultat attendu de l’animation est de générer le plus grand nombre d’idées possible pour répondre à la question pour finalement choisir les idées les plus porteuses à analyser plus en profondeur.

Présenter les principaux tueurs d’idées :

  • La peur du ridicule
  • Le jugement automatique des idées
  • Quand on a une bonne idée, c’est fini !
  • Trop vouloir être intelligent et rester dans notre tête.

Nommer que l’activité permettra d’éviter ces tueurs d’idées.

Présenter ensuite globalement le déroulement de l’activité.

 

2. Formation des équipes de travail (5 min)

Créer des équipes de deux à cinq personnes.  Si possible, tenter d’avoir une personne par équipe qui n’est pas « collée » sur le problème. 

 

3. Réchauffement (10 min)

L’activité de réchauffement permettra à tout le monde de comprendre comment l’activité fonctionne et de réaliser pourquoi ça fonctionne.

La question de réchauffement : Comment pouvons-nous faire un sandwich sans pain ?

Chaque équipe devra créer la plus longue chaine d’idées possible en 3 minutes (une idée par post-it).  Le but de l’exercice : le plus d’idées possible et non les meilleures idées.  Produire la chaîne à idées sur une table ou au mur.  On peut la faire au plancher mais c’est plus difficile physiquement.

En équipe, chaque membre énonce ses idées comme elles viennent et les ajoute à la chaîne d’idées.  Les membres peuvent construire à partir des idées des autres membres ou non.  NE PAS discuter des idées.  Nous ne voulons aucun jugement, bon ou mauvais.  Un flot rapide est très important.  Il faut embrasser le ridicule et il vaut mieux mentionner des idées qui peuvent sembler étranges que de tenter d’être « intelligent » !

L’animateur encourage les participants à continuer de parler.  S’il y a de grandes pauses, les participants pensent trop fort.  Au bout de trois minutes, l’animateur demande aux équipes de comparer la longueur de leurs chaînes.  Ensuite, demander aux équipes d’identifier leur meilleure réponse et de la partager avec le groupe.

Après avoir partagé les meilleurs idées, l’animateur dit : « vos idées sont toutes mortes, recommencez ! »

En répétant la même séquence, cela démontrera qu’une pile infinie d’idées peut être créée.  La deuxième ronde démontre également souvent de meilleures idées, plus inventives.

L’animateur peut également refléter les « patterns ».  Par exemple, demander qui a dit « remplacer le pain par de la laitue » (presque tout le monde devrait dire oui !).  Pointer alors que si tout le monde a noté l’idée, c’est que c’est évident et que c’est proche du connu, donc peut-être pas la meilleure idée.

Refléter ensuite aux participants à quel point ils ont obtenus une grande quantitié d’idées en moins de 10 minutes. Bravo !

 

4. Traitement du vrai problème (20 min)

Présenter de nouveau la vraie question.  Donner aux équipes 10 minutes pour qu’elles utilisent la même technique pour arriver à générer le plus d’idées possible.  Répéter les deux rondes exactement comme lors du réchauffement.

 

5. Raffinement des meilleures solutions (15 min)

À la fin des deux rondes, demander aux équipes d’identifier leurs meilleures solutions et de les raffiner pour finalement préparer une brève présentation à faire au grand groupe.

 

6. Présentation des meilleures solutions (15 min)

 Demander à chaque équipe de faire la présentation de sa ou ses meilleures solutions.

 

7. Choix des solutions à déployer (15 min)

En grand groupe, demander aux participants de choisir la ou les solutions qu’ils souhaitent implanter ou analyser davantage.  Pour cette étape, il est possible d’utiliser l’animation le vote indicatif.   Pour pousser plus loin la réflexion sur l’implantation des solutions choisies, il est possible d’utiliser l’outil Questions d’implantation.

PiègesPièges à éviter

  • Ne pas permettre aux participants d’identifier leurs idées silencieusement et de faire la chaîne à idées.  Chaque idée doit être nommée et ensuite ajoutée à la chaîne.  
  • Très important de faire un cadrage à la fin et que les participants choisissent leurs meilleures idées sans quoi ils auront l’impression de ne pas avoir atteint de résultat concret.
  • Prendre les idées comme des réponses automatiques est un danger.  Une fois adoptées par le groupe, il faut trouver une façon de les analyser plus en profondeur pour voir leur faisabilité.
  • Ne pas présenter l’exercice comme un jeu.  Oui, c’est une activité agréable mais qui vise un résultat sérieux ! Présenter le tout seulement comme un jeu pourrait démobiliser les participants.

Suggestion et varianteSuggestions et variantes

Il est possible, si on veut générer des idées plus rapidement, de ne pas faire l’exercice de réchauffement.  À ce moment, les consignes doivent être très claires.  On peut également changer la question de réchauffement.

Des équipes pourraient réfléchir sur des questions différentes si plusieurs défis sont à traiter.  Le retour et l’analyse en groupe sera alors d’autant plus important.

RéférenceRéférence

Nous n’avons pas réussi à retracer la référence de cet outil.  Si vous la connaissez, merci de bien vouloir nous la partager à info@communagir.org

Voir tous les outils