Le baromètre

Description sommaire

Il s’agit de sonder l’humeur de la salle en début de rencontre et d’établir comment chacun souhaite ressortir de la rencontre. La personne qui anime pourra alors ajuster son animation selon ce qui ressortira de l’activité. Plutôt que de faire appel au rationnel et au cérébral (ex.: intérêts, attentes, etc.), on fait ici appel au senti ou au feeling, ce qui donne un ton un peu différent aux rencontres. C’est aussi une autre façon de réaliser un tour de table. L’activité est inspirée de ce qu’on appelle communément dans les groupes de femmes le « comment ça va ? ».

Objectifs Objectif principal
de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Se donner des assises communes
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Prioriser et décider ensemble
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité

Étapes Étape du processus de
planification collective

  • État de situation / diagnostic
  • Vision partagée de changement
  • Planification stratégique
  • Planification des opérations et de la gouvernance
  • Mise en œuvre et suivi
  • Bilan et évaluation stratégique

Les incontournablesLes incontournables pour une rencontre réussie

PrérequisPrérequis

Aucun

PrérequisMatériel requis

  • 2 feuilles de papier-affiche collées sur le mur avec les titres suivants : « Comment j’amorce cette rencontre? » et « Comment je veux en ressortir ? »
  • Marqueurs
  • Gommette

Taille du groupeTaille du groupe

Petit
2-10

Moyen
10-30

DuréeDurée de l’animation

10 à 30 minutes, selon la taille du groupe

Valeur ajoutéeLa valeur ajoutée

J’aime utiliser cette activité avec des groupes dont l’appartenance est variée (institutions, organismes communautaires, élus, etc.), mais plus spécialement dans des groupes où il a des citoyennes et citoyens qui ne sont pas des représentants d’organisations. En nommant comment on se sent à l’amorce d’une rencontre et comment on veut ressortir de celle-ci, on se met toutes et tous sur un pied d’égalité en partant, car tout le monde est capable de nommer ce type d’information sans à avoir peur d’être jugé sur l’intelligence ou la pertinence de ses réponses. De plus, cela donne souvent droit à des réponses cocasses qui nous font rire et mettent tout le monde dans un bel état d’esprit pour la rencontre. Nous arrivons dans toutes sortes d’états aux rencontres auxquelles nous participons (on a eu de la difficulté à se garer et on est encore en maudit, notre enfant a été malade la veille et on est fatigué, on arrive d’un événement grisant et on est encore excité de cela, etc.). Pouvoir nommer comment on arrive permet souvent de passer à autre chose et se mettre au diapason avec le groupe et l’objectif de la rencontre. C’est une façon de reconnaître l’humain dans son entier, c’est-à-dire avec ses humeurs!

Sonia Racine
Conseillère en développement collectif

AnimationDéroulement de l’animation

Étapes

1. Présentation de l’activité :

Demandez aux gens de réfléchir à comment ils se sentent en amorçant cette rencontre (on cherche des adjectifs tels enthousiaste, fatigué, fébrile, curieux, etc.) et comment ils souhaitent ressortir (toujours avec des adjectifs tels ressourcé, content, informé, etc.)

  • Les participantes et participants respectent rarement totalement la consigne (ne donnent pas toujours des adjectifs). Il ne faut pas s’en faire avec ça. Toutes les réponses sont bonnes!
  • Il peut parfois être utile de donner un exemple (peut-être que vous vous êtes levés ce matin et que votre cafetière ne fonctionnait pas, alors ça se peut que vous arriviez avec…)

2. Tour de table :

  • Les gens se présentent et nomment leurs adjectifs.
  • La personne qui anime (ou quelqu’un d’autre du groupe) les inscrit au fur et à mesure sur les grandes feuilles prévues à cette fin.
  • Quand les adjectifs se répètent, on peut leur mettre un astérisque pour identifier qu’on les a nommés plus d’une fois.

3. Synthèse :

  • Concluez en indiquant comment vous allez tenir compte du baromètre de départ (comment les gens amorcent la rencontre) pour animer la rencontre.
  • Prenez entente avec le groupe pour que chacun mette du sien afin que chacun ressorte de la rencontre comme il le désire. Il devient alors essentiel d’y revenir lors de l’évaluation de la rencontre.
     

PiègesPièges à éviter

  • Essayer de trop faire respecter la consigne qu’il faut choisir des adjectifs absolument. Soyez souple!
  • Évidemment, les gens auront tendance à expliquer pourquoi ils ont choisi tel ou tel adjectif lorsqu’ils se présenteront. C’est bon en soi (et c’est utile pour la personne qui anime), mais ça peut prendre plus de temps que prévu. Un truc: demandez aux gens de faire leur meilleur effort de synthèse et démarrez le tour de table avec une personne qui servira en quelque sorte de modèle pour celles qui suivront. N’hésitez pas à dire qu’ils ont 20 ou 30 secondes pour se présenter et expliquez pourquoi (pour avoir assez de temps à consacrer à…). Quand les gens comprennent pourquoi ils font ce qu’ils font, ils le font mieux!

Suggestion et varianteSuggestions et variantes

  • Pour être plus participatif encore, vous pourriez demander aux personnes d’inscrire elles-mêmes leurs mots-clés et de venir les coller au mur (deux espaces distincts: un pour « Comment j’amorce cette rencontre? » et un pour« Comment je veux en ressortir ? »).
  • Si vous avez un peu de temps et quelques crayons colorés, vous pourriez aussi demander aux gens d’illustrer leurs mots-clés ou encore de les “décorer” - mine de rien, cela donne un petit quelque chose de plus à une rencontre!
  • Pour un plus grand groupe, vous pourriez faire l’activité d’abord en sous-groupes et ensuite demander à chacun des sous-groupes de présenter une synthèse de leur senti commun avec quelques mots-clés pour chacune des questions.

RéférenceRéférence

Voir tous les outils