Mini-procès

Description sommaire

Il s’agit de se questionner sur un concept (ex. : développement social) afin de démontrer sa pertinence mais aussi les contraintes reliées à son déploiement. En simulant un procès, les participantes et participants devront représenter une des deux positions face au concept (pour ou contre) et la défendre devant le jury.

Objectifs Objectifs principaux
de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Se donner des assises communes
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Prioriser et décider ensemble
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité

Étapes Étape du processus de
planification collective

  • État de situation / diagnostic
  • Vision partagée de changement
  • Planification stratégique
  • Planification des opérations et de la gouvernance
  • Mise en œuvre et suivi
  • Bilan et évaluation stratégique

Les incontournablesLes incontournables pour une rencontre réussie

PrérequisPrérequis

  • Feuilles de papier-affiche
  •  Crayons pour les jurés

PrérequisMatériel requis

  •  Feuilles de papier-affiche
  •  Crayons pour les jurés

Taille du groupeTaille du groupe

Petit
2-10

Moyen
10-30

DuréeDurée de l’animation

20 à 30 minutes.

Valeur ajoutéeLa valeur ajoutée

Voilà une façon divertissante de débattre d’un thème! Les participantes et participants prennent rapidement leur rôle au sérieux ce qui les pousse à développer un argumentaire solide pour défendre leur position. Activité rapide et efficace, elle permet de sortir du débat traditionnel où il devient parfois difficile de saisir les éléments fondateurs des différentes positions.

François Gaudreault

Conseiller en développement collectif

AnimationDéroulement de l’animation

Étapes

1. Séparez les participantes et participants de la façon suivante (5 min) 

  • Le jury (3 à 5 personnes) : il met en lumière, à la fin des délibérations, les arguments les plus importants/percutants qui l’ont influencé. Nommez dès le départ des personnes qui auront à jouer le rôle de juré. Par exemple, ce pourrait être des personnes qui, de par l’organisation à laquelle elles appartiennent, apparaissent d’entrée de jeu comme étant plus neutres face au débat.

Une fois le jury choisi, divisez le reste du groupe en deux sous-groupes de taille égale :

  • La Couronne : elle remet en doute le concept, l’accuse.
  • La défense : elle défend la pertinence du concept.
  • Le juge : dans ce rôle, l’animatrice ou l’animateur se contente de donner les tours de parole et d’être le gardien du temps.

2. Préparation de la cause; travail en sous-groupes (10 min)

  • La Couronne et la défense doivent trouver un maximum d’arguments afin de convaincre le jury d’adopter leur point de vue.  Ils doivent se nommer un avocat pour les représenter.
  • Pendant ce temps, le jury se choisit des critères afin d’évaluer les arguments qui leurs seront présentés par la Couronne et la défense. Il se nomme un porte-parole.

3. Procès (10-15 min)

  • Invitez la Couronne et la défense à se placer de chaque côté de la salle et demandez aux avocats de s’avancer. Le jury se place en avant.
  • Allouez une minute à l’avocat de la Couronne pour présenter ses arguments (noté par le juge sur un papier-affiche).
  • Allouez une minute à l’avocat de la défense également (le juge note).
  • Suite aux présentations, attribuez à chaque équipe un droit de réplique d’une minute (vous pouvez alterner les tours de parole à quelques reprises).
  • Donnez au jury de 3 à 5 minutes pour délibérer. Le porte-parole rend ensuite un verdict afin de déterminer les arguments qui, tant de la Couronne que de la défense, ont le mieux répondu aux critères déterminés au préalable.

4. Discussion rétroactive (5-10 min)

  • Animez une discussion sur ce qu’on retient de l’exercice : pertinence du concept mais aussi contraintes reliées à son déploiement.

PiègesPièges à éviter

Le jury ne doit pas succomber à la tentation de se prononcer et prendre position au cours des délibérations. Son porte-parole représente ici la personne neutre et ne se prononce que sur l’argumentaire de chacune des parties.

Suggestion et varianteSuggestions et variantes

Vous pouvez utiliser le mini-procès pour permettre aux participantes et participants de dégager les aspects souhaitables et problématiques d’une orientation, d’une stratégie ou même d’une action ou, encore, d’évaluer la pertinence de changer de mode de gouvernance ou d’inclure de nouveaux partenaires. En fait, cette activité est utile à chaque fois que vous voulez amener les gens à discuter agréablement d’un sujet propice au débat.

RéférenceRéférence

Voir tous les outils