Rôles potentiels d’un acteur collectif

Description sommaire

Les rôles potentiels d’un acteur collectif est un outil qui peut être utilisé à plusieurs fins. Dans un premier temps, il permet de doter les participants d’une compréhension commune des rôles que peut jouer un acteur collectif. Chacun de ces rôles est pertinent, mais peut demander un niveau d’engagement différent et peut produire des retombées différentes, selon le contexte ou la finalité que l’on souhaite atteindre.

À partir de cette compréhension, l’outil peut ensuite répondre à différents objectifs :

  • Comprendre dans quelles proportions nous jouons l’ensemble de ces rôles.
  • Se positionner collectivement sur l’importance relative que l’on souhaite donner à chacun de ces rôles. Ainsi, on peut comparer avec l’importance qu’on leur donne actuellement dans l’action.
  • Réfléchir, dans un contexte de diminution ou de rareté des ressources, aux rôles à prioriser pour assurer la pérennité d’une concertation.
  • Réfléchir à la pertinence de certains rôles par rapport à d’autres qui peuvent sembler plus importants, selon les différentes orientations ou stratégies identifiées préalablement.

Objectifs Objectifs principaux
de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Se donner des assises communes
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Prioriser et décider ensemble
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité

Étapes Étape du processus de
planification collective

  • État de situation / diagnostic
  • Vision partagée de changement
  • Planification stratégique
  • Planification des opérations et de la gouvernance
  • Mise en œuvre et suivi
  • Bilan et évaluation stratégique

Les incontournablesLes incontournables pour une rencontre réussie

PrérequisPrérequis

PrérequisMatériel requis

Taille du groupeTaille du groupe

Petit
2-10

Moyen
10-30

Grand
30-75

T-grand
75+

DuréeDurée de l’animation

Variable

Valeur ajoutéeLa valeur ajoutée

J’ai utilisé cet outil dans une foule de contextes et, chaque fois, les participants ont nommé à quel point il donnait de la clarté à ce qu’ils faisaient, et qu’il aide à faire des choix éclairés pour l’avenir. Ses forces sont qu’il permet, de façon relativement universelle, de démontrer qu’on peut agir collectivement de différentes façons et qu’il soulève, chez les participants, l’intérêt d’en discuter ensemble.

François Gaudreault
Conseiller en développement collectif

PréparationPréparation

Présentation du contexte et des résultats attendus (5-10 min)

Généralement, ce n’est pas un outil qu’on utilise pour générer des discussions. Il est important de bien présenter le contexte dans lequel on l’utilise et à quelle fin.

Activités préalables possibles

Dans plusieurs cas, cet outil sera utilisé pour comprendre une situation donnée et se projeter dans la façon dont on souhaite agir ensemble. Il est donc important que les participants aient une compréhension commune du contexte dans lequel ils devront jouer ces rôles, des acquis réalisés à ce jour et mis à leur disposition, des opportunités ou des éléments d’incertitudes qui se présentent à eux, etc.

Voici quelques activités préalables qui pourraient être pertinentes avant d’utiliser l’outil:

  • Les stocks : cet outil permet d’inventorier les acquis sur lesquels on peut s’appuyer.
  • Le scan de l’environnement : cet outil permet de cerner collectivement ce qui a changé dans les dernières années dans notre univers et qui a un impact sur ce qu’on veut faire ensemble.

Un travail préalable peut également avoir été fait par un petit comité pour présenter les principaux éléments de contexte, d’acquis ou de l’environnement qui pourront être bonifiés par les participants lors de la rencontre.

Exemple d’éléments à traiter : ressources humaines actuelles et à venir, fin ou arrivée de financement, éléments de contexte politique, capacité d’engagement des partenaires, acquis sur lesquels on peut miser, actions existantes à préserver ou à prendre en compte, etc.

AnimationDéroulement de l’animation

1. Les rôles actuels (30 min)

Regroupez les participants en équipes de 4 à 8 personnes. À partir de l’outil imprimé, demandez aux participants d’attribuer un pourcentage à chacun des rôles afin de déterminer dans quelle proportion chacun de ceux-ci est exercé par le collectif actuellement. Évidemment, le total des pourcentages doit atteindre 100% à la fin de l’exercice. (15 min)

Faites ensuite un retour en grand groupe où un représentant par table présentera le résultat de l’exercice aux autres. L’animateur anime ensuite un court échange afin de voir la convergence ou non des résultats et tenter de dégager une compréhension commune des rôles actuels. (15 min)

2. Les rôles à jouer dans l’avenir (30-45 min)

Dans la même perspective, en équipes de 4 à 8 personnes et en tenant compte des éléments présentés au préalable (voir Activités préalables possibles), demandez aux participants de se projeter dans l’avenir (ex.: dans 1 an, dans 2 ans) en attribuant encore une fois un pourcentage à chacun des rôles afin de déterminer dans quelle proportion chacun de ceux-ci devrait être joué à l’avenir par le collectif et, surtout, «pourquoi».

Pour cet exercice, vous pourriez prendre chacun des rôles et identifier une foule d’options plus spécifiques pour chacun d’entre eux et faire prioriser les rôles selon l’outil d’animation Pige dans le lac (ex.: partager nos pratiques autour des thèmes, x, y, z ou influencer et se positionner auprès de l’acteur x, y, z, etc.).

3. Présentation des résultats (30-45 min)

L’animateur invite un représentant par équipe à présenter les résultats de l’exercice avec l’argumentaire qui les soutient. À ce moment, les participants peuvent poser des questions de compréhension seulement.

4. Construction d’un scénario commun

Demandez ensuite à l’ensemble des participants d’identifier les éléments qui semblent converger de façon forte entre les équipes. Inscrivez sur une feuille de papier affiche les éléments mentionnés et qui font consensus. Cela constituera les bases d’un scénario collectif.

Prenez ensuite les divergences par ordre d’importance relative (selon l’animateur ou le groupe). Nommez la divergence, demandez à chaque équipe de justifier pourquoi elle a fait ce choix et pourquoi elle pense que ça devrait demeurer ainsi. Puis, demandez aux participants si d’autres options ou solutions mitoyennes pourraient être satisfaisantes. Engagez ensuite un dialogue visant l’obtention d’une réponse satisfaisante pour tous.

À travers les échanges, il se peut qu’on arrive à transformer la divergence en convergence.  Il est également possible qu’on n’y arrive pas. Dans ce cas, l’animateur demande aux participants: «De quoi aurions-nous besoin, dans une prochaine étape, pour être en mesure de trancher sur tel ou tel autre élément?» La décision ne se prendra donc pas sur-le-champ, mais un plan de match se dessinera.

On continue de la même façon avec les différents éléments de divergence.

À la fin de l’exercice, les participants auront soit un scénario complet et satisfaisant, soit un scénario partiel qu’il faudra compléter à l’aide des différentes stratégies identifiées.

5. Identifier le prochain pas (5 min)

Mentionnez les prochaines étapes pour continuer à avancer vers la construction ou la mise en œuvre du scénario.

6. Retour sur l’exercice (10 min)

Il est important de faire un retour avec les participants sur l’expérience qu’ils viennent de vivre: questionnez-les sur leur niveau de satisfaction par rapport aux résultats obtenus, au processus pour y arriver, sur ce qu’ils espèrent pour la suite, etc.

PiègesPièges à éviter

Le plus grand piège de cette animation est d’utiliser l’outil sans établir une base de compréhension commune suffisante sur laquelle réfléchir pour la suite.

Suggestion et varianteSuggestions et variantes

L’exercice est ici présenté pour réfléchir aux rôles globaux que joue un acteur collectif.  Il pourrait cependant tout autant être utilisé pour définir de quelle façon il serait le plus pertinent d’agir collectivement autour d’un enjeux plus précis.

Une forme d’animation est ici suggérée.  Cependant, cet outil est d’abord un outil de lecture d’une situation.  Il peut donc être utilisé dans des animations plus simples ou encore, si le groupe est restreint, être utilisé comme base de dialogue entre les participants.

Selon le collectif auquel on s’adresse, l’outil peut être personnalisé en ajustant le vocabulaire pour qu’il soit plus adapté au domaine de pratique des participants.

Voir tous les outils