Trouvons ensemble

Description sommaire

Il s’agit d’un exercice de diagnostic qui amène à trouver des priorités, orientations ou axes d’intervention communs, d’une façon qui permet que chaque voix dans le groupe soit entendue et prise en compte dans les choix collectifs. En passant par l’écrit, on s’assure que même les silencieux ou les timides puissent partager leurs analyses et leurs idées. De plus, puisque l’exercice a un côté ludique, il se fait dans le plaisir !

Objectifs Objectif principal
de l’outil

  • Déclencher ou amorcer les échanges
  • Se donner des assises communes
  • Explorer et réfléchir collectivement
  • Prioriser et décider ensemble
  • Faire des bilans et évaluer
  • Lire sa collectivité

Étapes Étape du processus de
planification collective

  • État de situation / diagnostic
  • Vision partagée de changement
  • Planification stratégique
  • Planification des opérations et de la gouvernance
  • Mise en œuvre et suivi
  • Bilan et évaluation stratégique

Les incontournablesLes incontournables pour une rencontre réussie

PrérequisPrérequis

Posséder un état de situation partagé (portrait) et avoir déjà échangé collectivement sur les enjeux, forces, atouts, problématiques, préoccupations, etc. L’activité ne remplace pas les espaces d’échange et de discussion autour de la réalité de la collectivité.

PrérequisMatériel requis

  • Une feuille de papier-affiche sur laquelle est écrite la question pour laquelle vous souhaitez obtenir des réponses. Ex. : Quels devraient être nos axes prioritaires d’action pour la prochaine année?
  • 5 petits cartons vierges par personne (de style « cartes à jouer »)
  • Environ une dizaine de petits cartons (de style « cartes à jouer ») déjà remplis et sur lesquels sont inscrites autant de réponses différentes à la question (Ex. : selon l’analyse de la personne à la coordination)
  • 5 feuilles blanches 8 ½ po x 14 po à chaque table
  • Crayons-feutres à chaque table
  • Gommette

Taille du groupeTaille du groupe

Petit
2-10

Moyen
10-30

Grand
30-75

DuréeDurée de l’animation

65 à 75 minutes.

Valeur ajoutéeLa valeur ajoutée

Ce n’est pas parce qu’on fait un travail important et très sérieux qu’on ne doit pas avoir de plaisir à le faire! J’aime beaucoup cette activité que des étudiantes et étudiants de l’Attestation d’Études Collégiales (AEC) en mobilisation et développement des communautés m’ont fait découvrir. Elle nous sort des façons traditionnelles de choisir ensemble et elle permet de tenir compte d’une foule d’opinions en assez peu de temps, sans savoir d’où elles proviennent exactement. Ainsi, les idées sont abordées pour ce qu’elles sont, et non pas en fonction de la personne qui les apporte. C’est une façon d’amoindrir l’influence de certains acteurs sur une démarche qui se veut collective. L’activité permet aussi de se centrer sur la tâche qui devient alors un jeu…de cartes!

Sonia Racine

Conseillère en développement collectif

PréparationPréparation

Le groupe devra être réparti en sous-groupes de 5 à 7 personnes (bien mélangées).

AnimationDéroulement de l’animation

Étapes

1. Présentation de l’activité et de son objectif (5 min)

  • Idéalement, la question à répondre ainsi que les consignes seront affichées à la vue de tous (sur une grande feuille ou encore à l’écran). Ex. : Quel aspect de notre travail collectif devrions-nous évaluer plus en profondeur pour en améliorer l’efficacité au cours de l’année à venir?

2. Critères de sélection en grand groupe (10 min)

  • Invitez le groupe à établir ensemble 4 à 5 critères (maximum) qui vont guider les choix collectifs de l’étape suivante.
    • Exemples : on doit sentir qu’on a de la prise sur cet enjeu; on pense qu’il doit être travaillé collectivement pour avoir des résultats significatifs (personne ne peut y arriver seul); c’est un enjeu qui nous permet de travailler en amont sur plusieurs problématiques vécues; etc.
    • Pour gagner un peu de temps, ces critères peuvent être suggérés à l’avance par le comité qui a préparé l’activité, mais ils doivent absolument être validés avec le groupe et qu’il y ait une réelle adhésion. Ils peuvent bien sûr être bonifiés par le groupe, ce qui fait partie du processus de validation.
  • Écrivez-les sur une grande feuille pour qu’ils soient à la vue de tous.

3. Réflexion et rédaction individuelles (5 min)

  • Demandez à chacun d’écrire, en 1 ou 2 mots-clés, ses réponses à la question en considérant les critères choisis collectivement. Une réponse par petit carton, soit 5 maximum.
  • Pendant ce temps, déposez les 10 petits cartons préparés à l’avance sur une table à l’avant (on doit avoir assez d’espace pour pouvoir circuler autour de la table).

4. Mélange et distribution des cartons (5 min)

  • Ramassez tous les cartons des participantes et participants et mélangez-les avec ceux que vous avez mis sur la table (comme avec un jeu de cartes).
  • Redonnez ensuite 5 cartons à chacun, au hasard.
  • Remettez les cartons restants sur la table.

5. Main individuelle (10 min)

Demandez alors aux gens de se faire la meilleure main possible de trois cartons (en conservant les 3 meilleures réponses à la question selon eux).
Pour ce faire, ils doivent se rendre à la table à l’avant (sur laquelle d’autres cartons se trouvent) et y déposer les cartons qu’ils ne souhaitent pas conserver ou procéder à des échanges.

Ils peuvent en prendre qui sont sur la table (et les nouveaux qui y seront déposés au fur et à mesure), l’idée étant d’en conserver 3 au final.
Ils peuvent également en échanger avec d’autres participantes et participants s’ils le souhaitent.
Quand ils sont satisfaits (ou que le temps alloué est expiré), les participantes et participants retournent s’asseoir à leur table.

6. Mains collectives en sous-groupes (20 min)

Suggérez de débuter par un tour de table des choix de chacun.
Ensuite, chaque sous-groupe est invité à se faire une « main collective » en identifiant les 5 cartons les plus rassembleurs (ceux avec lesquels tous sont fortement en accord, sans compromis, et ceux avec lesquels ils croient que l’ensemble de la salle sera en accord aussi) et qui répondent aux critères de choix collectifs préalablement déterminés (étape 2).
Ils retranscrivent les réponses se trouvant sur les 5 cartons choisis sur 5 feuilles blanches (écrites assez gros pour être visibles de tous lors de la présentation en grand groupe).
Ils se désignent un porte-parole.

7. Partage des travaux en grand groupe (10 à 15 min)

  • Chaque porte-parole présente et explique brièvement les choix de son équipe et colle ses 5 feuilles au mur.
  • Les équipes qui suivent la première sont invitées à coller les choix qui sont identiques (bien que possiblement nommés différemment) ou de même nature sous les choix semblables déjà collés au mur. Le classement se fait donc au fur et à mesure.

8. Validation et synthèse (10 à 15 min)

  • Identifiez clairement les enjeux, priorités et orientations qui se dégagent des différentes feuilles collées au mur par les sous-groupes.
  • Validez en grand groupe si l’ensemble des participantes et participants sont en accord avec tous ces éléments. Le but est d’obtenir une entente collective et de ne conserver au mur que ce qui est commun et considéré comme pertinent pour tous.

Il est fort possible qu’il reste trop d’enjeux ou de priorités à la fin de cet exercice et qu’on doive prioriser une seconde fois. Nous vous invitons alors à conserver les mêmes critères de sélection et à utiliser l’activité « Le vote indicatif » . Cela permettra soit de retenir un nombre moins élevé d’enjeux ou d’orientations et/ou de les placer par ordre de priorité.

PiègesPièges à éviter

Le plus grand piège est probablement de réaliser cette activité alors que des échanges en profondeur n’ont pas encore eu lieu. L’activité résulterait alors en des choix certes démocratiques mais non véritablement collectifs et rassembleurs.

Suggestion et varianteSuggestions et variantes

  • Plusieurs variantes de cette activité ont été utilisées par les conseillères et les conseillers de Communagir. Par exemple, pour prioriser des préoccupations préalablement identifiées, pour permettre de répondre à des questions lors de formations (par ordre d’importance selon les participantes et participants), etc.
  • Vous pouvez l’utiliser également sans les parties de priorisation en entonnoir (« se faire la meilleure main ») pour sauver du temps, et procéder ensuite à l’activité « Le vote indicatif » pour faire des choix.

RéférenceRéférence

Télécharger la version PDF de l'outil

Fortement inspiré du jeu CHERCHONS ENSEMBLE dans HOURST, Bruno et THIAGARAJAN, Sivsailam. Modèles de jeux de formation. Les jeux-cadres de Thiagi. Paris : 2009, Eyrolles Éditions d’Organisation, 429 pages.

Voir tous les outils